Interview B&W – Belanu

Peux-tu te présenter ?

Moi, je suis Belanu, j’ai 20 ans et je suis un guitariste compositeur aussi et j’ai un groupe, qui me supporte. C’était comme avec Lenny Kravitz. Il a aussi un groupe, mais il s’appelle Lenny Kravitz.

Comment est-ce que tu a commencé la musique ?

Alors, crois je peux dire que c’est les disques de mon père quand j’avais 4 ans, 5 ans, quelque chose comme ça. J’ai trouvé tous les disques et les choses comme ça et j’ai commencé à écouter beaucoup de musique. Et oui, après, j’ai aussi commencé à jouer de la guitare à 5 ans et c’est tout. Grâce à mon père qui est aussi un guitariste, il était au Suisse jazz school à Berne. Il m’a montré les Basics, les choses comme ça, voilà.

Raconte-nous comment tu as produit ton album “don’t ask why”

Moi, j’ai commencé à enregistrer « Don’t ask why » quand j’avais 16 ans quelque chose comme ça, en 2017, 2016, c’est comme ça. Et oui, ça demande quand même beaucoup de travail. Ça c’est vrai et et je crois qu’on y est arrivé. Pouvoir composer toutes les chansons ainsi que de jouer tous les instruments sur l’album et tout ça et de produire tout ça. Oui, ça prend beaucoup du temps.

Comment expliques-tu le succès de ton single “Running out of time” ?

Alors, “Running out of the time”, c’était mon premier morceau, mon premier single qui est sorti en 2019, quelque chose comme ça, en décembre 2019 et c’est vraiment une chanson qui est vraiment très importante pour moi. C’était comme le premier pas que j’ai fait pour être musicien, pour devenir un artiste. Et je crois que ce morceau n’est pas trop mal non plus.

Est-ce que tu chantes dans d’autres langues ?

On a quelques chansons maintenant Suisse-Allemand à Berne et qui s’appelle « Psycologe » , qui veut dire psychologue en français. Et oui, on va sortir d’autres choses. Comme le français et l’allemand sont mes langues maternelles, ça me touche plus. Alors c’est vraiment ça, mais l’anglais aussi. Pour moi, c’est presque égal.

Des projets pour l’avenir ? des sorties de prévues ? des concerts ?

On va continuer demain à Bienne, après vendredi, on va jouer à Pusterum, à la Länggasse, c’est un quartier à Berne à 20 heures le soir. Et en hiver, on va aussi commencer à enregistrer mon nouvel album.

Travaillons ensemble
Contactez-nous